Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, et Juninho, son directeur sportif, n’ont pas fermé la porte à d’autres arrivées ou départs. (Source L’Equipe).

En marge de la présentation de Karl Toko Ekambi, Jean-Michel Aulas, le président de l’OL, et Juninho, le directeur sportif, en ont profité pour faire le point sur le mercato hivernal. Sans le dire ouvertement, le premier nommé a confirmé nos informations selon lesquelles le club a infléchi sa décision de prendre un deuxième attaquant en janvier car cela bloquerait l’avènement de Rayan Cherki.

« Disons que ça ne change que partiellement la vision des choses (les performances de Cherki), explique Aulas. Les jeunes doivent aussi avoir de la concurrence mais il faut prendre les bonnes décisions au bon moment. On ne fera pas l’erreur de cumuler des joueurs sur un même poste au risque de s’auto-pénaliser. On va continuer notre investissement mais il est probable qu’on l’adaptera aux exigences du moment. Et on prépare d’ores et déjà l’année prochaine. »

L’OL a la volonté de récupérer Tino Kadewere, l’attaquant zimbawéen du Havre (L2), et de le prêter dans son club jusqu’à la fin de saison. Côté départ, Jean-Michel Aulas s’est montré inflexible sur l’avant-centre Moussa Dembélé, un peu moins sur son milieu de terrain Lucas Tousart. « Nos joueurs sont souvent sollicités. Moussa, je l’ai déjà dit, ne partira pas. Lucas, on souhaite qu’il reste mais le joueur a reçu une proposition (Hertha Berlin). Et s’il devait partir, on devrait le remplacer avant. Mais pour moi, ils vont rester tous les deux. On fait des efforts pour renforcer l’équipe, ce n’est pas le moment de l’affaiblir. »

La piste d’un défenseur a aussi été évoquée par Juninho. « On a perdu Solet (blessé), on avait beaucoup d’espoir sur ce joueur. On a encore Mapou (Yanga-Mbiwa) qui est exemplaire. Mais deux ans sans jouer, c’est difficile. On est très satisfait de Marcelo, de Jason (Denayer) et de Joachim (Andersen) même s’il met un peu plus de temps à s’adapter. Mais il va terminer très bien la saison. Aujourd’hui, on discute, on réfléchit mais la priorité était de finaliser Toko. »

Juninho ne referme pas l’idée d’une arrivée dans l’axe toutefois. « C’est peut-être une possibilité mais ce n’est pas facile de trouver quelqu’un qui vient pour six mois. ça va être le président qui va donner le dernier mot. On est satisfait avec les trois mais c’est peut-être court pour les derniers cinq mois de compétition. »

Ne ratez pas nos pronos, nos conseils et nos offres spéciales VIP → Abonnez-vous à notre newsletter et recevez en exclusivité toutes les news !

Ne ratez pas nos pronos, nos conseils et nos offres spéciales VIP → Abonnez-vous à notre newsletter et recevez en exclusivité toutes les news !

Vous êtes bien inscrit à la lettre d'information.

Pin It on Pinterest

Share This